Covid-19 et apprentissage dans le monde

Interview du GAN Global

GAN France : quel est l'impact du COVID-19 sur le travail des jeunes dans le monde ?

GAN Global : En raison de la crise du COVID‑19, les jeunes doivent faire face à de graves difficultés qui pourraient entraîner l’émergence d’une « génération du confinement »

  • Les jeunes sont les principales victimes des conséquences socio-économiques de la pandémie. Il existe donc un risque que leurs vies professionnelles soient marquées à jamais, conduisant à une « génération du confinement ».

  • Les derniers chiffres montrent que les jeunes sont touchés de manière disproportionnée par la crise du COVID‑19, en raison de soubresauts multiples qui vont des perturbations dans le domaine éducatif et dans la formation, à des pertes d’emplois en passant par des difficultés pour trouver du travail.

  • 178 millions de jeunes travailleurs dans le monde, soit plus de quatre sur dix parmi celles et ceux employés au niveau mondial, travaillaient dans des secteurs fortement touchés. Près de 77 pour cent (ou 328 millions) parmi les jeunes travailleurs dans le monde occupent un emploi informel en comparaison aux 60 pour cent environ de travailleurs adultes âgés de 25 ans et +. Le taux d’informalité chez les jeunes varie de 32,9 pour cent en Europe et en Asie centrale à 93,4 pour cent en Afrique. Même avant la crise du COVID‑19, plus de 267 millions de jeunes étaient non scolarisés, sans emploi ni formation (NEET) dont près de 68 millions de jeunes au chômage.

  • A la fois l’éducation technique et professionnelle et la formation pratique sont gravement perturbées. Selon une enquête conjointe publiée récemment par le BIT, l’UNESCO et la Banque mondiale, près de 98 pour cent des participants ont fait état d’une fermeture totale ou partielle des établissements techniques et d’apprentissage et des centres de formation. Même si deux tiers des formations ont lieu désormais à distance, généralement en ligne, seule une faible proportion de pays à bas revenu a effectué cette transition.

Source = Observatoire de l’OIT: le COVID‑19 et le monde du travail. Quatrième édition : https://www.ilo.org/wcmsp5/groups/public/@dgreports/@dcomm/documents/briefingnote/wcms_745964.pdf

GAN FRANCE : quels sont les résultats des enquêtes du GAN Global et les grandes tendances qui ressortent ?

GAN Global : Une enquête conjointe menée par l'Organisation internationale du travail (OIT), le Réseau mondial de l'apprentissage (GAN), l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), la Commission européenne (CE), la Fondation européenne pour la formation (ETF), le Centre européen pour le développement de la formation professionnelle (Cedefop), l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), la Banque africaine de développement, la Banque asiatique de développement, et le Groupe de la Banque mondiale, vise à examiner l'impact de COVID-19 sur la formation et le développement des employés, des apprentis et des stagiaires dans les entreprises publiques et privées et dans d'autres organisations.

Les résultats :

  • Informations générales :

    • 900 réponses de 110 pays

    • 33% PME (en anglais ils ont parlé des Micro, Small and Medium Enterprise, donc MSME, mais je ne suis pas sûre quel est l’équivalent en français)

    • 20% grands entreprises multinationales

  • Impacte sur les PME et les multinationaux

    • Arrêt d’opérations :      

      • 83% des PME ont arrêté leurs opérations

      • 64% des multinationaux ont arrêté leurs opérations

    • Télétravail :

      • 75% des PME

      • 94% des multinationaux

  • Chiffres inquiétants : 36% des entreprises enquêtés ont arrêté de payer le salaire des apprentis et stagiaires

  • Mesures prises par les entreprises contre l’impact de la pandémie :

    • 36% des entreprises ont ajusté la période de formation des apprenties et stagiaires

    • 60% des entreprises ont mis en place des nouvelles formations pour leurs employées (télétravail, gestion du temps, questions liées à la santé, etc.)

    • 60% des entreprises ont fait la transition vers les formats online de formation

  • Défis de la formation en ligne :

    • Les formateurs n’ont pas la formation correcte pour donner des cours en ligne,

    • Difficulté d’adapter les cursus de formation aux formats en ligne,

    • Manque d’accès à internet ou aux matériaux informatiques pour les formateurs et les apprenties/stagiaires,

    • Beaucoup d’apprentis/stagiaires n’étaient pas familiarisés avec les plateformes en ligne

  • Le défi le plus grand : comment continuer avec la partie pratique de la formation

  • Après COVID-19 :

    • 52% des entreprises (&1% des PME et 51% des multinationaux) vont diminuer les investissements dans la formation à cause des contraintes financières

    • 75% vont ajuster leurs programmes de formation :

      • Investir plus dans des outils de formation à distance, notamment vidéoconférences, cours online et podcasts

      • Introduire ou renforcer les méthodologies d’apprentissage mixte (blended learning)

      • Investir dans des matériaux informatiques, du logiciel et la formation du personnel compétent, pour qu’ils puissent donner des cours à distance et en ligne

Conclusions :

  • L’offre des postes d’apprentissage et stage, ainsi que l’offre de formation aux employés va probablement diminuer même après le déconfinement

  • La fracture numérique pourrait augmenter l’exclusion des groups plus vulnérables

  • Nous devons promouvoir des solutions multimodales comprenant des options high-tech, low-tech et no-tech

Résultats présentés pendant le webinaire de l’UNESCO. Enregistrement disponible ici : https://youtu.be/26FOISOY41Q

GAN FRANCE : Quelle est la vision globale des autres bureaux GAN dans le monde pendant la crise, quelles remontées avez-vous ? Quelles sont les différences entre pays ?

GAN Global : Nous avons eu des discussions avec nos partenaires et membres en trois occasions :

  • Webinaire « Work-based Learning Innovations and Solutions to COVID-19 »

  • Webinaire « Digital Skilling in the Time of Covid-19: Innovations and Outreach »

  • Webinaire « Youth Training and Employment in the time of COVID-19 »

    • Pour les apprenties/stagiaires :
      - La difficulté de passer à la formation en ligne au niveau d’apprendre à utiliser des nouveaux outils, plateformes, logiciels, etc.
      - L’impossibilité de continuer avec la partie pratique de la formation, clé dans les programmes d’apprentissage (dans l’article on a l’exemple d’une apprentie italienne qui faisait une formation pour devenir serveuse)
      - Le manque d’interaction sociale devient difficile

    • Pour les jeunes professionnels :
      - Entrer dans le marché du travail c’est encore plus difficile dans le contexte actuel

    • Fracture numérique : une réalité à tous les niveaux, formation et travail.

 

Nous avons aussi participé à un podcast avec des collègues d’Argentine et Belgique : https://www.fenews.co.uk/fevoices/224-podcasts/48684-how-are-other-countries-skills-systems-battling-the-pandemic-episode-27-skillsworldlive

 

Des préoccupations très similaires pour le Réseau GAN autour du monde : 

  • L’impact de la pandémie sur l’économie a comme résultat une croissance des taux de chômage ;

  • Beaucoup de pays continuent dans un contexte de confinement ;

  • Différents pays essaient de trouver des solutions pour l’impact sur la formation :

    • Au Bangladesh ils ont utilisé les canaux de télévision étatique pour des émissions de cours des matières scolaires et pour la formation professionnelle : https://www.bd.undp.org/content/bangladesh/en/home/stories/education-is-never-locked-down-during-the-covid-19-pandemic.html

    • En Australie, un programme a été crée pour les apprenties qui ont perdue leur poste au sein des entreprises à cause du confinement : https://aen.org.au/outoftrade/

    • Au Costa Rica, GAN Costa Rica, en collaboration avec Aldeas Infantiles SOS Costa Rica, Global Shapers Community San José hub, et Telefonica Movistar Costa Rica, ont lancé un projet de cinq semaines qui permettra aux jeunes de participer dans des formations en ligne visé à développer leurs compétences stratégiques, telles que l’intelligence émotionnelle ou l’empathie, pour favoriser leur future insertion professionnelle.

Nos membres du G.A.N. recrutent en alternance, cliquez sur les logos pour voir les offres 

Accès / carte

GAN France
2 rue Henry Legay 
69 100 Villeurbanne

France

Téléphone

06 99 70 52 34